Halitose (mauvaise haleine).

L'halitose, ou mauvaise haleine, est le fait d'avoir une haleine dont l'odeur est considérée comme incommodante.
Cette nuisance très fréquente atteint environ 50 % de la population adulte du monde occidental1. Elle peut avoir des effets psychologiques non négligeables, comme l'autodépréciation (mauvaise estime de soi) l'isolement, la dépression, le suicide, car les personnes sont victimes ou se croient victimes de commentaires méprisants ou ironiques, de rejets.



Diagnostic:

Un test organoleptique2 réalisé par le médecin, le patient lui-même, ou une personne de son entourage est une méthode subjective mais très pratique qui tente d'évaluer la source de l'odeur:

L’air expiré par la bouche et par le nez du patient;
La salive du patient;
La plaque dentaire existant au niveau des dents et des espaces inter dentaires;
L’enduit existant sur la partie postérieure de la langue.

Causes:

Un problème d'hygiène bucco-dentaire: la prolifération bactérienne sur des restes alimentaires entraîne la formation de composés volatils malodorants, comme les amines ou des molécules sulfurées. Le brossage dentaire, l'usage de fil dentaire, de brossettes inter dentaires, de bâtonnets inter dentaires entre les dents et d'une brosse à langue s'avèrent alors d'une aide très utile, des dépôts pouvant se former également sur la langue3. Un détartrage dentaire et l'examen régulier de caries est également nécessaire par un dentiste qui va devoir chercher d'éventuelles infections possiblement putricides dans un canal, sous une couronne dentaire..., par une radiographie de la mâchoire; Les inflammations des gencives (gingivites), les problèmes dentaires ou des racines comme une infection sous couronne dentaire peuvent également provoquer une haleine fétide. Le parodontiste ou parodontologue va rechercher des infections éventuelles dans les des tissus de soutien de la dent, dont la gencive;

L’infection des amygdales: La macération de caséum dans une amygdale cryptique est une cause d'halitose rebelle trop souvent oubliée, alors qu'elle est une des plus faciles à résoudre : l'ORL ouvre les cryptes et les nettoie. À l'extrême, l'amygdalectomie règle définitivement ce problème;
L’obstruction nasale due au développement de germes dans les secrétions. La mauvaise haleine du matin est un phénomène courant.
On distingue aussi les haleines caractéristiques, mais pas forcément fétides, après absorption de certains aliments : ail, oignons, épices, alcool, tabac, etc. Certains médicaments peuvent également modifier l'odeur de l'haleine.
Il existe d'autres causes à l'halitose mais dont certaines restent encore fort discutées (ulcère gastroduodénal, reflux gastro-œsophagien, infection à Helicobacterpylori de l'estomac).
Certaines halitose sont purement psychologiques: le sujet croit qu'il a mauvaise haleine mais ce fait n'est attesté par personne. Il change son comportement afin de « cacher » son haleine, allant parfois jusqu'à une « halitophobie ».

Traitement de l'halitose commune:


L'hygiène bucco-dentaire (se brosser les dents avec du dentifrice) reste essentielle, pouvant dans certains cas être complétée par un « grattage » de langue à l'aide d'une brosse à langue ou de la brosse à dents.
L'emploi de bonbons ou de chewing-gums parfumés permet d'effacer temporairement la mauvaise odeur.
Certains bains de bouche, à base d'antiseptiques, peuvent avoir une relative efficacité.
Le laser a aussi son efficacité lors d'halitose liées à une maladie parodontale.
Le bicarbonate de sodium (aussi appelé bicarbonate de soude) peut aider à améliorer l'hygiène buccale et à réduire considérablement l'halitose : en ajoutant périodiquement un peu de bicarbonate en poudre sur la brosse à dents en plus du dentifrice (2 fois par semaine), et en complétant par des gargarismes avec de l'eau additionnée de bicarbonate (5 g soit environ 1 cuillère à café pour un verre d'eau).

Les bactéries anaérobies:

Le simple grattage de la langue ne suffit pas pour résoudre le problème de la mauvaise haleine, car on enlève seulement le biofilm où résident les bactéries anaérobies. Mais ces bactéries arrivent à survivre quand même. Il importe donc de créer une situation dans la bouche qui n'est pas agréable pour les bactéries anaérobies, c'est-à-dire qu'il faut prendre soin de boire beaucoup. Les bactéries anaérobies n'aiment pas un environnement humide et même acide.
Il n’existe que peu de données statistiques pour déterminer la fréquence réelle de l’halitose, d’autant qu’aucun critère objectif et universel ne définit la mauvaise haleine. L’halitose est en revanche un motif fréquent de consultation dentaire : entre 5 et 10 % de la population seraient régulièrement concernés par la mauvaise haleine, mais chacun peut l’être à un moment de sa vie.
L’haleine anormale (mauvaise haleine ou halitose) correspond à une odeur désagréable (poisson pourri, œuf, pomme pourrie…) et peut être liée à une pathologie locale ou générale. Elle peut être transitoire (alimentaire suite à la consommation d’ail, tabac ou café) ou plus longue (affections de la cavité buccale, ORL, digestives ou pulmonaires).

Symptômes et signes de l'halitose:


Une mauvaise haleine le matin au réveil est normale, due à une réduction de la fabrication de salive dans la nuit et à la stase de débris alimentaires. Seule sa persistance doit faire consulter son chirurgien-dentiste.
La mauvaise haleine est souvent associée à une sécheresse buccale. De plus, les régimes amaigrissants ou riches en protéines, certains aliments (ail, oignon, épices) ou habitudes de vie (tabac, alcool, café) favorisent la mauvaise haleine, dont il est souvent difficile de se rendre compte soi-même.


Halitose ou mauvaise haleine Prévention:

La mauvaise haleine représente un sérieux handicap personnel et professionnel. Une consultation rapide chez le dentiste permet de faire le point et d’y remédier.

Les facteurs de risque:

Parodontiste et spécialiste de l’halitose, est formel : « Contrairement à ce que tout le monde pense, ce ne sont pas les problèmes digestifs qui sont à l’origine de la mauvaise haleine — même si ça peut arriver. Dans plus de 8 cas sur 10, l’origine de la mauvaise haleine se situe dans la cavité buccale. » Qu’elles viennent d’une carie, d’une gingivite, d’une parodontite (déchaussement des dents) ou de l’enduit lingual (« langue chargée »), ce sont des bactéries qui, en dégradant les protéines présentes dans la bouche, engendrent des composés sulfurés volatiles malodorants. Des chercheurs de l’école de médecine dentaire de Buffalo (état de New York) ont identifié une bactérie présente dans toutes les mauvaises haleines chroniques : la solibacteriummoorei. Cette découverte devrait permettre la mise au point de produits ciblés, d’autant que le micro-organisme est lié aux maladies gingivales les plus répandues.



Bouche
Les bactéries prolifèrent quand la salive manque. Au réveil : les muscles faciaux ont été au repos et la salive réduite ; buvez un verre d’eau. Pendant un discours : le stress bouche les sphincters des glandes salivaires. Les médicaments : contre la dépression, le rhume… ils sont 200 à engendrer une sécheresse buccale.

Estomac
Un reflux gastro-œsophagien dû au mauvais fonctionnement du clapet situé à la jonction de l’œsophage et de l’estomac peut engendrer une halitose. Limitez les épices, oignons, agrumes, aliments gras, lait, boissons gazeuses, entre autres, et consommez de la réglisse qui protège les muqueuses.

Poumons
Quand on boit, environ 5 % de l’alcool est éliminé via les poumons : sa concentration dans 2 litres d’air expiré correspond alors à sa concentration dans 2 ml de sang. Votre haleine constitue donc un alcootest assez fiable. Quant à l’haleine d’ail, elle est due à l’aliciline qui se retrouve dans la circulation sanguine pulmonaire.

Nez
La mauvaise haleine peut avoir une origine ORL. « Pour déterminer si c’est le cas – avec une sinusite infectée ou des écoulements malodorants dans l’arrière-gorge –, on va demander au patient de fermer la bouche et de souffler par le nez. Si ça sent toujours, il y a de fortes chances que ça vienne des sinus ».

Amygdales
Lorsque les cavités des amygdales sont très profondes, (on les appelle alors des cryptes), les cellules mortes peuvent s’y accumuler et durcir, formant alors une matière nauséabonde appelée caséum. La solution : l’enlever (attention au réflexe nauséeux) et envisager une cautérisation au laser en cas de récidive.

Les solutions pour retrouver une haleine de bébé:



Brossage

« Une brosse à dents ne sert pas à chasser les aliments qui restent coincés, mais bien à décoller les bactéries de la plaque dentaire qui s’accumule sur la surface des dents », insiste notre praticien. Un révélateur de plaque peut vous aider. Ce colorant se dépose sur l’émail et, après rinçage, reste fixé sur la plaque. Repérée, il suffit d’adopter le bon geste pour l’éliminer.


Gratte langue
Le dos de la langue est comme un tapis-brosse où se nichent bactéries et débris alimentaires : c’est l’enduit lingual. Il est responsable d’un tiers des cas de mauvaise haleine, si l’on en croit les statistiques d’un hôpital madrilène spécialisé dans l’halitose. En l’éliminant une fois par jour avec un gratte langue (pas plus, car le dos de la langue est fragile), on arrive à réduire les composés sulfurés volatils de 50 %.

Bains de bouche et pastilles:

Leur but est d’agir sur les composés sulfurés volatils. Rares sont les produits vraiment efficaces en la matière car un simple bain de bouche ou un spray à la menthe n’ont souvent qu’un effet cosmétique sur la mauvaise odeur, au lieu de l’éliminer. Attention, l’alcool contenu dans certaines formules induit une sécheresse buccale, et donc un cercle vicieux



Le traitement de l'halitose:

Les rince-bouche ont été conçus pour aider les rincer la bouche après le brossage ... Le brossage élimine la peste, les bactéries et les débris cellulaires à partir des dents, des gencives et d'ailleurs, mais à moins qu'il ne soit chassée il sera tout simplement réinstaller sur les dents. Nous pourrions rincer la bouche avec de l'eau, mais nous serions alors enlever le fluorure que nous venions de présenter avec notre dentifrice.

Les rince-bouche nous permettre de supprimer toutes les particules sales brossage élimine tout en gardant les niveaux de fluorure élevés et une fraîche bouche plus longtemps. Fabrique ont aussi trouvé des façons d'ajouter des traitements à ces bains de bouche halitose qui les rendent encore plus bénéfique pour nous.

Chronique mauvaise haleine ou halitose est causée par la croissance des bactéries dans la bouche excréter les déchets odorants désagréables. Le meilleur traitement de l'halitose est de se débarrasser de ces bactéries.

Rince-bouche antibactérien peut aider à ce qu'ils attaquent les bactéries directement, mais ces bactéries vivent dans des conditions anaérobies; souvent sous un film de mucus à l'arrière de la langue donc pour se rendre à eux, nous devons nettoyer cette zone à fond avec un racleur de langue avant d'utiliser le bain de bouche. Oxydant dentifrice et rince-bouche aidera également à faire de cette région moins hospitalière pour les bactéries et les empêcher de revenir.

Un type de rince-bouche, vous feriez bien d'éviter sont ceux qui contiennent de l'alcool. L'alcool ne servira à sécher la bouche, une condition dans laquelle les bactéries se développent, ce qui les rend un traitement très pauvre de l'halitose.



Autres thèmes de la chirurgie dentaire

Autres thèmes preventifs